coepio


coepio
coepĭo, ĕre, coepi, coeptum - tr. - entreprendre de, commencer à, se mettre à, tenter.    - à l'époque classique on n'emploie que les formes du parfait et du supin; au présent, on emploie incipio.    - la conjugaison.    - coepi + inf. prés. actif ou déponent : je me mis à.    - coepit dicere : il commença à parler.    - plurima miscere coepit, Nep. : **il se mit à remuer et brouiller une foule de choses** = il se mit à faire toute sorte d'intrigues.    - eorum agros populari coeperunt, Caes. : ils se mirent à ravager leurs champs.    - cum ver esse coeperat, Cic. : quand le printemps avait commencé à se montrer.    - coeptus sum + inf. prés. passif : je me mis à.    - pons institui coeptus est, Caes. : on se mit à construire le pont.    - vasa fictilia conjici coepta sunt, Nep. : on se mit à lancer les vases de terre.    - res agi coepta est, Cic. Clu. : on commença à plaider.    - lapides jaci coepti sunt, Caes. : on se mit à lancer des pierres.    - postquam apud Cadmeam cum Lacedaemoniis pugnari coeptum est, in primis stetit, Nep. : quand on commença d’attaquer les Lacédémoniens à la Cadmée, il se tint aux premiers rangs.    - avec inf. prés. actif - mitescere discordiae intestinae metu communi coeptae, Liv. 5 : les discordes civiles s'apaisèrent devant le danger commun.    - coepi + inf. prés. passif (chez les poètes et les historiens) : je me mis à.    - occidi coepere (= coeperunt), Tac. : on se mit à les tuer.    - non coepio pugnas, Plaut. : je n'engage pas de lutte, je ne combats pas.    - ubi dies coepit, Sall. : dès que le jour parut.    - vere coepturo, Plin. : aux approches du printemps.    - coeptus, a, um : commencé, entrepris, projeté.    - coepta luce : au commencement du jour.    - coepto exemplo, Tac. : l'exemple une fois donné.    - offensiones ob rempublicam coeptae, Tac. An. 6, 15 : inimitiés encourues pour l'Etat.
* * *
coepĭo, ĕre, coepi, coeptum - tr. - entreprendre de, commencer à, se mettre à, tenter.    - à l'époque classique on n'emploie que les formes du parfait et du supin; au présent, on emploie incipio.    - la conjugaison.    - coepi + inf. prés. actif ou déponent : je me mis à.    - coepit dicere : il commença à parler.    - plurima miscere coepit, Nep. : **il se mit à remuer et brouiller une foule de choses** = il se mit à faire toute sorte d'intrigues.    - eorum agros populari coeperunt, Caes. : ils se mirent à ravager leurs champs.    - cum ver esse coeperat, Cic. : quand le printemps avait commencé à se montrer.    - coeptus sum + inf. prés. passif : je me mis à.    - pons institui coeptus est, Caes. : on se mit à construire le pont.    - vasa fictilia conjici coepta sunt, Nep. : on se mit à lancer les vases de terre.    - res agi coepta est, Cic. Clu. : on commença à plaider.    - lapides jaci coepti sunt, Caes. : on se mit à lancer des pierres.    - postquam apud Cadmeam cum Lacedaemoniis pugnari coeptum est, in primis stetit, Nep. : quand on commença d’attaquer les Lacédémoniens à la Cadmée, il se tint aux premiers rangs.    - avec inf. prés. actif - mitescere discordiae intestinae metu communi coeptae, Liv. 5 : les discordes civiles s'apaisèrent devant le danger commun.    - coepi + inf. prés. passif (chez les poètes et les historiens) : je me mis à.    - occidi coepere (= coeperunt), Tac. : on se mit à les tuer.    - non coepio pugnas, Plaut. : je n'engage pas de lutte, je ne combats pas.    - ubi dies coepit, Sall. : dès que le jour parut.    - vere coepturo, Plin. : aux approches du printemps.    - coeptus, a, um : commencé, entrepris, projeté.    - coepta luce : au commencement du jour.    - coepto exemplo, Tac. : l'exemple une fois donné.    - offensiones ob rempublicam coeptae, Tac. An. 6, 15 : inimitiés encourues pour l'Etat.
* * *
    Coepit clamare. Terent. Il commenca.
\
    Melius coepisti quam desinis. Ouid. Tu as mieulx commencé que tu n'acheves.
\
    Coepit esse primus dies moenibus. Propert. C'est le jour que les murailles de la ville commencerent à estre edifiees.
\
    Exordium coepit. Ennius apud Ciceronem. Le commencement commenca.
\
    Obsidium coepit. Tacit. Le siege commenca.
\
    Coepit odium glandis. Lucret. On commenca à se fascher de manger gland.
\
    Coepta est oratio fieri, pro Coepit. Cic. A commencé.
\
    Coepere vrbem nouam mapalibus Tyrii. Sil. Ont commencé à bastir une nouvelle ville.
\
    Poenitet coepisse. Cic. D'avoir commencé.
\
    Recipere se coepit in aliquem locum. Plancus Ciceroni. Il commenca à se retirer.
\
    Coepi, cum verbo inchoatiuo: vt Coepit albescere. Virgil. Il commenca à devenir blanc.
\
    Coepit, pro Incoepit loqui. Virgil. Il commenca à parler.
\
    Coeptus sum, pro coepi. Liu. J'ay commencé.

Dictionarium latinogallicum. 1552.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CEPIO Coriolanus — Dalmata, Scodiae inclusus, cum a Mahomere II. obsideretur, A. C. 1478. scripsit Historiam Mocenici, Ducis Veneti. Voss. de Hist. Lat. l. 3. c. 6. Vide Coepio …   Hofmann J. Lexicon universale


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.